Taux de délivrabilité de vos courriels : le comprendre pour l’améliorer

24 mai 2022

3 min de lecture

Taux de délivrabilité de vos courriels : le comprendre pour l’améliorer

Vous le savez, chez WDI.solutions, on met le Web à votre portée. C’est pourquoi on aime vous partager des pépites de contenu en vous racontant des histoires, parfois vraies, parfois inventées, mais toujours inspirantes. Toutefois, aujourd’hui, on a eu beau se creuser la tête, on ne trouve pas comment raconter une histoire pour vous parler de taux de délivrabilité de courriels. Eh oui, le summum de la geekitude!

On a travaillé fort pour vulgariser le concept afin de vous amener à le comprendre et à agir pour augmenter cette statistique importante relative à l’envoi de courriels de masse.

Le taux de délivrabilité, qu’est-ce que c’est?

C’est le taux de courriels qui sont délivrés directement dans la boîte principale de réception… pas les courriels indésirables, et pas les courriels « Autres » (Outlook) ou « Promotions » (Gmail).

Bien sûr, plus ce taux est élevé, plus on est heureux. On vise donc un taux de 98 %.

Taux de messages retournés définitivement (hard bounces)

C’est la proportion de messages d’erreurs définitives reçus par une plateforme de courriels après l’envoi d’une infolettre, d’une séquence de courriels automatisée ou d’un courriel de masse.

Ces messages retournés définitivement sont causés par trois principales raisons :

  • Une erreur lors de la saisie de l’adresse (ex.: comptabilité@wdi.com au lieu de comptabilite@wdi.qc.ca);
  • Une adresse fictive (vous savez, l’adresse bidon qu’on laisse à la caissière du magasin de chaussures parce qu’on ne veut pas recevoir 7 courriels par semaine);
  • Une adresse supprimée (ex.: quand quelqu’un quitte son emploi).

Ce taux représente un bon indicateur de la qualité de votre liste de contacts. Il influence aussi la délivrabilité puisqu’un taux élevé de messages retournés définitivement sera suspect aux yeux du gestionnaire de service de messagerie (Gmail et Outlook, par exemple) et du filtre antipourriel.

Un taux normal varie entre 0,1 et 0,3 %.

Astuce

Dès que vous recevez un message comme celui-ci, corrigez l’adresse s’il s’agit d’une erreur de saisie ou supprimez le contact.

Taux de messages retournés temporairement (soft bounce)

Un message d’erreur ou d’échec provisoire est envoyé quand le serveur de messagerie d’un destinataire n’est pas disponible temporairement à cause d’un bogue ou d’une mise à jour, ou que sa boîte est pleine. Croyez-le ou pas, ça arrive! À cela s’ajoutent les courriels qui atterrissent dans les courriels indésirables (spams).

Au sujet des indésirables… les filtres antipourriel sont de plus en plus perfectionnés. Ils sont capables d’évaluer la qualité des courriels ainsi que l’engagement des destinataires. Ainsi, le taux d’ouverture et le taux de clics influencent positivement l’engagement mesuré, alors que les désabonnements dont la cause est « ceci est un spam » nuisent à votre réputation.

En ce qui concerne les indésirables, le diable se cache dans les détails… Eh oui, plusieurs détails font en sorte que vous allez vous retrouver ou non dans les courriels indésirables. Pour en savoir plus sur le sujet, on vous invite à lire l’article 10 choses à faire pour que vos courriels ne finissent plus dans les indésirables.

Et voilà, vous savez maintenant tout ce que vous devez savoir pour améliorer votre taux de délivrabilité. Après tout, si vous travaillez si fort ou que vous payez un rédacteur pour rédiger du contenu, ce n’est certainement pas pour que vos courriels rebondissent. Non, non, non, vous voulez qu’ils soient lus par le plus grand nombre de personnes.

Si, malgré tous nos efforts pour vous aider à maîtriser le concept de taux de délivrabilité, celui-ci demeure obscur, n’hésitez surtout pas à communiquer avec nous. Un membre de l’équipe de WDI.solutions se fera un plaisir de vous accompagner dans votre démarche.

Tous droits réservés | WebDev Intégration ltée

24 mai 2022

3 min de lecture

Partagez cet article!

Retour au blogue